Présentation

L’association a pour objet la défense de la qualité de vie dans le centre de Montpellier, écusson, secteur sauvegardé, faubourgs.
Droit au Sommeil lutte contre les nuisances sonores dans le centre de Montpellier. Nuisances caractérisées principalement par les débordements répétitifs occasionnés par l’activité des bars de nuit, des terrasses, des épiceries de nuit et par les sorties de discothèques et de salles de concert.
Nous pensons que la vie en communauté est possible dans le respect des droits de tous.
 
 
 
ESPACE ADHERENT
 
 

 

quotation mark left   Un bruit est considéré comme gênant dès lors qu'il porte atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme, par sa durée, sa répétition ou son intensité.quotation mark right

 

 
Vos photos, vos témoignages

Quartier Laissac

Le bruit ne fait pas de bien 

A la fin du mois de Janvier 2014 165 riverains commerçants et résidents proche de Laissac ont adressé à Monsieur le Directeur Régional de la Sécurité Publique et à Monsieur le Procureur de la République un dossier détaillant les nuisances sonores, essentiellement nocturnes et les cas relevant de l’insécurité de leur quartier; plusieurs copies de main-courante étaient jointes. Ils ont aussi présenté leur dossier à Madame la Députée de la circonscription, qui s’y est intéressée. Lundi 1er Avril une policière prenait contact avec l’écrivain public de ce dossier et lui proposait, de la part du Procureur de la République, de porter plainte dans les formes. Rendez-vous pris le lendemain à 14h.

Il faut de la détermination pour décider le commandant à considérer la démarche. Il faut pouvoir tenir que si soi-même on n’a pas eu le couteau sur la gorge ou vu changer de main son portefeuille dans les 3 derniers mois on veut quand même suivre la démarche conseillée par Monsieur le Procureur. Couplets divers sur l’impuissance  et le laxisme des juges. La porte parole insiste sur les établissements de nuit concernés, donne les adresses et horaires d’ouverture et la synergie des nuisances : concerts/excitation/alcool largement dispensé/violence/vacarme.
Une policière prend acte de la plainte qui en rassemble plusieurs et de la défaillance de l’autorité publique. Les disfonctionnements dans l’organisation des horaires de travail des différentes polices sont clairement pointés.
Cependant on s’étonnera d’avoir à apprendre aux Fonctionnaires de Police que la vente d’alcool est interdite de telle heure à telle heure, qu’un établissement est responsable de l’état dans lequel il remet dans l’espace public des clients alcoolisés et perturbateurs; que Monsieur le Préfet a autorité, si le Maire ne le fait pas, à limiter le nombre d’entrées et sorties d’un établissement de concert de même qu’il peut empêcher les manifestations de minuit à 5 h du matin, etc.…
Encourageons nos policiers à recevoir nos plaintes, à aller sur le terrain, à prendre le parti du possible. Aidons-les. Ils en ont besoin et nous aussi.
Les 165 de Laissac.

Rue des Ecoles Laïques

Je profite d'une énième insomnie pour vous alerter sur les nuisances de la rue des écoles laïques, entre la rue de l'Aiguillerie et le Bd Louis Blanc. Malgré de nombreuses discussions avec leurs gérants et consommateurs, malgré plusieurs plaintes, malgré de nombreux courriers adressés à différents services de la Mairie, malgré les verbalisations opérées par la Police Municipale, les 2 bars musicaux (le Babajalé au n°18, et le Bric-à-brac au n°26) provoquent des nuisances qui privent tous les habitants de la rue de sommeil 6 soirs par semaine jusqu'à 1h voire 2h du matin. Les gérants de ces établissements prennent la rue pour terrasse, laissant leurs clients occuper la voie publique tout en consommant des boissons alcoolisées.
Les conséquences de ce manque de respect de la loi deviennent dramatiques : les clients laissent des détritus et bouteilles dans la rue ; d'autres personnes squattent les trottoirs et poursuivent les nuisances sonores bien après la fermeture des bars. La rue des écoles laïques est devenue un défouloir !
Une rue étroite de 5m de large peut-elle accueillir 4 bars et 5 restos sur une longueur de 30 m, sans occasionner de nuisances auprès de ses riverains ?