tout savoir sur le sommeil pour mieux dormir, melatonine gummies
Mieux dormir

Sommeil: tout savoir pour mieux dormir

Le sommeil fait partie intégrante de notre métabolisme mais également de notre vie quotidienne. Car lorsque l’on subit des problèmes de sommeil, c’est toute notre vie qui en paie les frais, notamment notre vie familiale et professionnelle. C’est pour cette raison que pour obtenir un sommeil de qualité, il vaut mieux comprendre ce qu’est réellement ce mécanisme. Dans cet article vous trouverez l’explication du mécanisme du sommeil, les différents stades du sommeil ainsi que le rôle du sommeil.

Définition du sommeil

Le sommeil est un besoin physiologique et essentiel qui occupe en moyenne un tiers de la vie humaine. C’est essentiel aussi bien physiquement que mentalement. Dans cet état, le corps passe par un certain nombre d’étapes successives et interconnectées. Il y a d’abord une diminution de l’activité motrice, puis une augmentation des seuils sensoriels, puis une impulsion à se souvenir, et enfin une perturbation du fonctionnement mental. Au niveau physique, la chute dans le sommeil profond s’accompagne d’une diminution progressive des principales fonctions des organes. La fréquence respiratoire et le pouls ralentissent, la pression artérielle et le tonus musculaire diminuent et la température corporelle
baisse.

Le mécanisme de l’endormissement

La description du déroulement d’une nuit de sommeil est récente et a eu lieu à la fin des années 1950. Elle se caractérise par des alternances fréquentes d’une profondeur lente, augmentée, et d’une phase de repos paradoxal au cours de laquelle elle survient des mouvements oculaires rapides. Une nuit de sommeil comporte 4 à 5 cycles, chaque cycle dure environ 90 minutes.
Le sommeil est le contraire de l’éveil. D’un point de vue neurobiologique, il existe au moins cinq systèmes d’excitation en interaction. C’est les mettre en veille qui leur permettra de s’endormir.
Certaines structures du cerveau envoient des projections au cortex cérébral et sont connues sous le nom de « réseau exécutif de l’excitation ». Il existe un effet « seuil » de l’adénosine, produit du métabolisme neuronal, qui induit l’endormissement lorsque ses niveaux sont trop élevés et donc lorsque l’éveil est trop prolongé.
Avec cela, l’activité des cellules hypothalamiques détermine l’horloge interne à une période fixe, légèrement supérieure à 24 heures. Cette horloge régule la température corporelle, ce qui va entraîner une baisse de la vigilance. De plus, la sécrétion de mélatonine favorise le repos lorsque la rétine détecte une diminution de la luminosité.

Retrouvez un Sommeil Optimal en 60 joursRéduction de -70% à durée limitée sur le programme

Les différentes phases du sommeil


Les différentes étapes du sommeil ont pu être établie grâce à plusieurs lettres, correspondant aux enregistrés simultanément les paramètres sont EEG, EEG et électromyographie et des paramètres myocardiques et végétatifs du myocarde. Chez les adultes en bonne santé, il existe trois états d’éveil et de sommeil : l’éveil, le sommeil lent et le sommeil paradoxal.
Pendant la nuit, le sommeil paradoxal dure de plus en plus longtemps, jusqu’à ce qu’il prenne le pas sur le sommeil profond lent, qui est surtout présent en début de nuit et a tendance à se raccourcir et à disparaître en fin de nuit. L’imagerie hypnotique est une représentation graphique qui permet de visualiser ces différentes étapes dans des cycles successifs d’une nuit de sommeil classique. Il montre l’activité cérébrale en fonction du temps.

Qu’est ce que l’horloge interne?

L’horloge interne est divisée en 2 parties : l’horloge calme et l’horloge active.
La vigilance active est caractérisée par des mouvements des yeux et des paupières, les yeux ouverts, avec une activité à basse tension, rapidement observées à l’EEG, tandis que la vigilance calme est caractérisée par les yeux fermés, le tonus musculaire, l’absence de mouvement des yeux et une activité EEG de type alpha.

Les étapes de l’endormissement jusqu’à la nuit profonde

Le sommeil lent est composé de 4 étapes de profondeur croissante :

Étape 1 : le moment de l’endormissement.


Cela a duré environ 20 minutes. Elle peut être précédée de bâillements. Des mouvements oculaires lents, une diminution de la vigilance, du tonus musculaire et de la fréquence cardiaque sont observés. C’est la période de transition entre le réveil et le sommeil. On retrouve souvent sur l’EEG des ondes pointues localisées vers le haut.


Stade 2 : c’est le sommeil léger.


Cette étape représente environ la moitié du temps de sommeil total. Sur l’EEG, l’activité est mixte ; On observe une rotation rapide de l’axe et un complexe K. Le tonus musculaire demeure mais aucun mouvement des yeux. Le corps est encore très sensible aux stimuli externes qui peuvent provoquer un réveil.


Stades 3 et 4 : Ces stades correspondent au sommeil lent profond, également appelé sommeil lent.


L’onde appartient au type d’onde delta, à basse fréquence et à haute amplitude. Le tonus musculaire est très discret, toujours pas de mouvement des yeux. Signes vitaux lents et stables. Le sommeil profond lent est l’étape la plus importante du sommeil. Cela représente au total environ 1h40 de sommeil par nuit. Sur l’EEG, durant cette période on constate que l’enregistrement de l’activité cérébrale est plus proche de l’activité éveillée que du sommeil lent, d’où le « paradoxe ». L’activité électrique des yeux et du cerveau est très importante. Il y a une faiblesse musculaire. C’est la scène des rêves. Sa durée se prolonge au fur et à mesure que le cycle progresse jusqu’à un pic en fin de nuit.

Retrouvez un Sommeil Optimal en 60 joursRéduction de -70% à durée limitée sur le programme

Maintenant que vous avez compris comment cela fonctionne, vous n’avez plus de raison pour avoir un sommeil de mauvaise qualité. Si toutefois ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours essayer les melatonines gummies pour mieux dormir.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *